Note 5

La Mairie de Tourrettes sur Loup, et les logiciels libres.


Comme de nombreuses mairie et comme toute l'administration de notre pays, la mairie de Tourrettes est confrontée à la réduction de nos dotations gouvernementales.


Or, avoir un parc informatique performant est une des conditions de la réussite et de l'efficacité d'une municipalité.

C'est dans ce cadre qu’apparaît le problème des Logiciels Libres vs Microsoft Office.

En effet les logiciels de bureautiques (pour ne parler que d'eux) utilisés par nos agents sont depuis des années les logiciels payants de la marque américaine Microsoft. C'est cette même marque qui produit le système d'exploitation Windows.


Ces logiciels, très élaborés et lourds, sont dans 99 % des cas employés très en deçà de leurs capacités. Nos agents les utilisent à minima et en ont l'habitude.

Pour le moment ils ne sont pas excessivement chers ( 120 euros par machine à l'achat, soit 20% de du prix de la machine) un peu plus cher si ils sont achetés à part.

Néanmoins, la situation de monopole dans laquelle ils se trouvent laisse présager des développements qui nous coûteront beaucoup plus cher. En effet, si un particulier cherche à l'heure actuelle à acquérir une solution Microsoft-office, il lui est proposée une solution cloud qui est louée au mois. Ce pourquoi il est temps de réagir.


D'autres parts, les logiciels libres qui remplissent les mêmes fonctions bureautique sont moins connus et nos agents sont parfois surpris et gênés pour les utiliser.

Cependant, ils sont développés en continu par les utilisateurs du monde entier et en conséquence sont plus proches des usages réellement nécessaires.

Malheureusement, les organismes de formation publiques ne proposent que des formations Microsoft (en particulier, pour l'instant, le Sictiam n'a pas de formation Logiciels Libres). Il s'en trouve néanmoins un certain nombre dans le secteur privé qui, lui, a compris depuis un certain temps l'intérêt de la chose.

Par ailleurs les pouvoirs publics, conscients du problème ont décidé en 2012 de pousser les services gouvernementaux à utiliser ces logiciels (circulaire Ayrault oct 2012), mais il en va en ce champs comme dans tant d'autres, l'application concrète de ces idées mets du temps à venir.


La politique de la commune à cet égard est la suivante


La règle : Les machines achetées pour remplacer les anciennes sont équipées de façon standard par les logiciels bureautiques LibreOffice.

Une formation à la transition Microsoft – Logiciels Libres est prévue à cet effet pour les agents recevant les machines.

Les exceptions : S'il apparaît que certaines propriétés spécifiques de Microsoft Office sont nécessaires à la bonne marche de l'administration, le responsable du service fait une demande d'exception duement étayée. Si elle apparaît comme justifiée, le logiciel est naturellement acheté.

Les problèmes de compatibilité et d’inter-échange entre l'une et l'autre de ces solutions doivent être réglés au cas par cas et doivent disparaître à terme.

JL Meunier

______________________________


Renseignements et liens interessants :

  • La transition MSOffice vers Loffice en anglais, http://www.techrepublic.com/blog/10-things/10-ways-to-help-users-move-from-microsoft-office-to-libreoffice/
  • En Francais les différences entre MSOffice et Loffice : https://wiki.documentfoundation.org/Feature_Comparison:_LibreOffice_-_Microsoft_Office/fr
  • Transition vers le libre en Ombrie (en anglais):, http://www.zdnet.com/like-driving-a-ferrari-at-20mph-why-one-region-ditched-microsoft-office-for-libreoffice-7000025246/
  • Les gendarmes francais et les logiciels libres (en anglais !): http://www.zdnet.com/it-was-a-huge-risk-how-the-end-of-xp-support-helped-frances-gendarmes-embrace-ubuntu-fast-7000022030/